Comment choisir sa perruque après une chimiothérapie

Comment choisir sa perruque après une chimiothérapie

L’alopécie, comprenez la perte de cheveux est un moment difficile à vivre pour les femmes suivant un traitement par chimiothérapie. Heureusement, il est possible de porter une prothèse capillaire pour remédier à ce problème et continuer de se sentir féminine. Aujourd’hui, il est possible de trouver des perruques d’excellente qualité. Voici quelques conseils si vous souhaitez porter une perruque et sur la manière de la choisir.

PRENDRE RENDEZ-VOUS POUR UNE PROTHÈSE CAPILLAIRE

C’est la première étape indispensable pour porter une prothèse capillaire adaptée. Les femmes doivent prendre rendez-vous ou se rendre dans un salon tenu par un prothésiste capillaire. Il est important de choisir un professionnel avec lequel le courant passe bien. Ce dernier doit être attentif aux besoins de sa cliente et bien comprendre ses attentes. Certains perruquiers n’hésitent pas à proposer plusieurs rendez-vous qui permettent à chaque fois d’affiner les recherches et de créer du lien avec la cliente. Contrairement à une femme qui se rend dans un salon de coiffure, celles à la recherche d’une perruque n’ont bien souvent aucune expérience et n’y connaissent pas grand chose. Le perruquier doit donc être pédagogue et patient, c’est à lui qu’il incombe de guider la cliente vers le bon choix et de lui faire des propositions. La relation qui se noue entre la cliente et le perruquier est très importante pour cette phase de transition parfois si difficile à supporter.

CHOISIR SA PERRUQUE : CHEVEUX NATURELS OU SYNTHÉTIQUES

C’est l’une des premières questions qui se posera à vous au moment de choisir votre perruque. En règle générale, le prix est un facteur déterminant, car les cheveux naturels sont plus chers. Pour faire un choix éclairé, il est important de connaître les avantages et inconvénients de chacun. Une perruque avec des cheveux naturels possède l’avantage d’être plus vraie que nature, c’est un véritable trompe l’œil, et il sera très difficile pour des personnes extérieures de déterminer si vous portez une perruque. En revanche, les cheveux naturels exigent un réel entretien, ce qui signifie qu’il faut les laver et réaliser un brushing par la suite. Les cheveux synthétiques sont moins chers mais de qualité véritablement variable. Certes, il est possible de trouver des perruques synthétiques d’excellente qualité mais il faudra bien faire son choix. Leur principal avantage réside dans la variété des couleurs proposées. Les perruques synthétiques supportent sans trop de problème la pluie, mais pas la chaleur, il faudra donc abandonner l’idée d’utiliser un fer à lisser.

QUELLE COUPE CHOISIR POUR SA PERRUQUE

De nombreux perruquiers témoignent de la volonté des femmes atteintes d’un cancer de trouver une perruque très proche de leur coupe de cheveux précédente. Une manière pour certaines de ne pas se rappeler la maladie en conservant le même visage qu’auparavant. Toutefois, rien n’exclut de changer complètement de tête, c’est d’ailleurs l’un des avantages de porter une perruque : tout est possible. Les conseils d’un perruquier peuvent être utiles, celui-ci est en mesure de vous proposer des coupes totalement différentes qui vous permettront d’adopter un nouveau look !

OÙ ACHETER SA PERRUQUE ?

Pour trouver des perruquiers spécialisés, le mieux est de se renseigner auprès de son centre de cancérologie. Généralement, ces établissements disposent d’une liste de perruquiers à proximité. L’avantage de recourir à de tels professionnels est qu’ils ont signé une charte invoquant certains principes importants comme un accueil optimal des patientes.

COMBIEN COÛTE UNE PERRUQUE ?

Le montant dépend de plusieurs facteurs. Quel type de cheveux a été choisi ? Des retouches supplémentaires ont-elles été nécessaires ? Quel type de bonnet ? Le prix d’une perruque va donc dépendre de différents critères, il est possible de trouver des modèles à plus de 5000€ mais aussi des perruques à des prix beaucoup plus abordables aux alentours de 400€. Par ailleurs, il faut savoir que la Sécurité Sociale prend en charge une partie des frais, de même que certaines mutuelles de santé. En moyenne, comptez sur un remboursement de l’ordre de 125€ par la sécu ! Si vous n’avez pas de mutuelle complémentaire le reste des frais est donc à votre charge.