Quel soutien-gorge après une reconstruction mammaire ?

Quel soutien-gorge après une reconstruction mammaire ?

Pour certaines femmes, la reconstruction mammaire est un pas de plus vers la reconquête de leur féminité. Une opération permet de retrouver une silhouette familière et de reprendre confiance en soi. Si les premières semaines suivant une opération de reconstruction entraînent l’utilisation d’un soutien-gorge de compression, il est ensuite temps de porter à nouveau de la lingerie plus classique. Toutefois, une opération de chirurgie reconstructrice laisse parfois quelques séquelles, c’est pourquoi il est important de faire attention à certains critères au moment d’acheter un soutien-gorge après une reconstruction mammaire.

RECONSTRUCTION MAMMAIRE : LE ZBRA LA PREMIÈRE ÉTAPE

Que vous ayez opté pour la pose d’une prothèse mammaire, ou pour une opération de chirurgie reconstructrice par lambeau, les premières semaines suivant l’intervention sont douloureuses. La poitrine est sensible et la cicatrisation prend un certain temps. C’est pourquoi, les chirurgiens prescrivent le port d’un soutien-gorge de compression plus connu sous le nom de « soutien-gorge zbra ». Ces derniers permettent un véritable maintien de la poitrine et sont faciles à mettre et à enlever grâce à leur fermeture située à l’avant. Les soutiens-gorge de compression zbra favorisent la bonne cicatrisation de la peau en assurant un maintien optimal.

SOUTIEN-GORGE APRÈS UNE RECONSTRUCTION MAMMAIRE COMMENT BIEN CHOISIR ?

Une fois les premières semaines passées, il est temps d’abandonner le zbra qui est certes très pratique mais pas vraiment esthétique. Il faut alors partir à la chasse aux soutiens-gorge adaptés. Or, qui dit adapté ne veut pas nécessairement dire laid. De plus en plus de marques proposent des soutiens-gorge post-opératoires féminins et très jolis. Toutefois, il est important de prendre en considération certains critères pour faire le bon choix. Parmi les éléments auxquelles les femmes doivent faire attention les bretelles jouent un rôle important.

Après une opération de reconstruction, la poitrine reste une zone fragile, il faut donc opter pour des bretelles suffisamment larges ce qui permettra ainsi une bonne répartition du poids de la poitrine et évitera les douleurs notamment au niveau du dos. Il est possible de choisir des modèles avec des bretelles larges mais recouvertes de dentelles pour un aspect plus féminin et esthétique.

Quel soutien-gorge porté après une opération de chirurgie reconstructrice ?

Une opération de chirurgie reconstructrice entraine dans la grande majorité des cas de nouvelles cicatrices. Celles-ci peuvent être facilement camouflées en optant pour un soutien-gorge aux formes couvrantes. Ce type de modèle convient parfaitement aux femmes qui ne se sentent pas à l’aise.

Qui dit sous-vêtement dit bien souvent dentelles et petits bijoux décoratifs. Si certaines femmes ne supportent plus la présence de dentelles à cause des irritations, d’autres ont beaucoup moins de problèmes et pourront facilement se remettre à porter de la lingerie à dentelle, ce critère est donc à adapter en fonction de chaque femme et de sa sensibilité.

Au moment de choisir votre lingerie, il est important de garder un œil sur les coutures du modèle que vous désirez acquérir. En effet, les soutiens-gorge aux coutures trop apparentes risquent de provoquer des irritations sur une peau plus fragile, et rapidement ils ne seront plus agréables à porter. Il est donc conseillé d’opter pour des soutiens-gorge à coutures plates. Certains modèles proposent même des coutures invisibles (autrement dit à l’intérieur du tissu) le nec plus ultra pour les femmes à la peau sensible.

Enfin, une dernière question se pose, la question du choix entre modèle avec ou sans armature. Bien qu’une opération de reconstruction permette de retrouver une poitrine symétrique, les seins restent beaucoup plus sensibles. Là encore tout dépendra du ressenti de chacune. Si certaines femmes auront du mal à retourner aux soutiens-gorge avec armatures, d’autres n’auront aucun problème. Toutefois, rappelons que les armatures peuvent venir compresser le sein, ce qui est cause de douleurs et de gênes et ce surtout si vous ne choisissez pas un modèle à la bonne taille.