Eva, le soutien-gorge qui détecte le cancer du sein

Eva, le soutien-gorge qui détecte le cancer du sein

Les médecins le rappellent régulièrement lors des campagnes de prévention. Plus le cancer du sein est détecté tôt et plus les chances de rémission et de guérison sont importantes. C’est pourquoi, il est essentiel de faire une mammographie au moins une fois par an. Or, cet examen douloureux est souvent repoussé par les femmes qui par peur de la douleur ou par stress des résultats ne passent pas leur examen. Le soutien-gorge Eva pourrait bien être la solution pour de nombreuses femmes qui pourraient ainsi découvrir si elles ont un cancer ou non.

EVA, UN SOUTIEN-GORGE INTELLIGENT QUI DÉTECTE LE CANCER DU SEIN DE BONNE HEURE

A première vue, Eva est un soutien-gorge comme un autre mais sans détail ou dentelle. Equipé de pas moins de 200 capteurs, ce concentré de technologies analyse la texture, la température et même la couleur des seins, ce qui lui permet de détecter la présence de tumeur. Tout l’intérêt d’Eva réside dans sa capacité à prononcer rapidement un diagnostic et ce alors que la tumeur est encore petite. Eva avertit les femmes, ce qui leur permet de prendre les choses en main et d’aller consulter un oncologue.

QUAND ET COMMENT FAUT-IL PORTER EVA POUR DÉTECTER LA PRÉSENCE D'UN CANCER DU SEIN

Bien qu’il ressemble à n’importe quel soutien-gorge, Eva n’est pas une pièce de lingerie à porter tout le temps. Les femmes qui investiront dans cet appareil textile devront le porter entre 60 et 90 minutes par semaine, soit la durée nécessaire pour qu’il puisse analyser toutes les données enregistrées au contact de la peau. En le portant une fois par semaine, Eva enregistrera toutes les évolutions. Les informations récoltées par le soutien-gorge seront envoyées sur une application qui terminera l’examen et les résultats iront directement à la propriétaire du soutien-gorge et à son médecin.

EVA POURRA-T-IL REMPLACER LA MAMMOGRAPHIE

Sous sa forme actuelle, Eva n’est pas destinée à remplacer les soutiens-gorge et vise particulièrement les femmes prédisposées à ce type de maladie. Si les résultats sont fiables et qu’il permet bien de détecter le cancer à un stade peu avancé, ce soutien-gorge ne peut pas remplacer la mammographie pour le moment. Actuellement, Eva est encore au stade de prototype.

L’entreprise Higia Technologie est le propriétaire de cette invention. L’un des fondateurs de l’entreprise est également le créateur de ce soutien-gorge révolutionnaire. Julian Rios Cantu, est un jeune mexicain âgé de 18 ans. L’idée d’Eva lui est venue après avoir vu sa mère diagnostiquée pour la deuxième fois pour un cancer du sein. Une rechute qui lui a coûté une mastectomie totale. Cette expérience traumatisante pour le jeune homme qui n’était alors âgé que de 13 ans a donné naissance à cette idée. Après avoir présenté son prototype au Global Student Entrepreneur Award, le jeune a reçu un chèque de 20 000$ pour continuer son développement.

Le succès rencontré par ce prototype laisse prévoir une suite favorable pour Eva. Toutefois, le monde médical ne semble pas encore prêt à donner son feu vert. Les médecins demandent que soit effectués de nombreux tests pour déterminer l’utilité et la fiabilité d’Eva.